Air France : fin du transport des primates

PUBLICITE

La société Air France a annoncé, le 30 juin 2022, qu’elle mettait fin au transport de primates destinés à l’expérimentation animale. Cela fait depuis plusieurs années que l’association One Voice se bat pour faire cesser l’exploitation de ces animaux à des fins scientifiques.


L’association a salué cette victoire qu’elle partage avec ses partenaires britannique Action for primates et espagnol Stop Camarles, ainsi que plusieurs coalitions européennes dont elle fait partie, l’ECEAE (European Coalition to End Animal Experiments) et CFE (Cruelty Free Europe).


Muriel Arnal, présidente de One Voice, déclare :


La France fait partie des rares pays d’Europe qui continuent d’expérimenter sur les primates, expérimentations dont les souffrances infligées à nos cousins sont principalement des souffrances sévères. Depuis 1996 nous demandons à Air France de cesser de prendre part à ces tortures infligées aux primates. Nous sommes extrêmement heureux de cette décision, même si elle vient tardivement par rapport à l’enjeu et à d’autres compagnies.



L’association assure :


Bien entendu nous allons entrer en contact avec Air France au plus vite afin d’en savoir plus sur les modalités de cet arrêt, car la publication mentionne bien qu’il sera effectif non pas immédiatement mais à la fin des contrats en cours avec les laboratoires de recherche.


Son travail est hélas loin d’être terminé, car d’autres compagnies, comme Wamos Air, EgyptAir ou Air Bridge Cargo, continuent de transporter des macaques à des fins d’expérimentation animale, tandis que d’autres animaux transitent par la plateforme Silabe, au sein de l’université de Strasbourg.

PUBLICITE