À 12 ans, elle tue froidement des dizaines d’animaux et annonce qu’elle « n’arrêtera jamais »

PUBLICITE

Aryanna Gourdin, une jeune chasseuse américaine de 12 ans, originaire de l'Utah, s'est attirée les foudres du web après avoir publié sur sa page Facebook des photos d'elle posant avec les animaux qu'elle venait d'abattre froidement.

 

Attention : certaines images peuvent choquer

 

Hunter-aryanna-3Source: @Facebook

 

Dans une interview télévisée diffusée lors de l'émission Good Morning America, l'adolescente a déclaré qu'elle ne "cesserait jamais de chasser" car il s'agit d'une activité qu'elle "chérit et adore".

 

Le 3 août dernier, Aryanna a d'ailleurs publié une photo d'elle posant près d'un gnou mort, accompagnée de la légende suivante : "ma première journée en Afrique a été un énorme succès :)". Des déclarations qui n'ont pas manqué de provoquer la colère des défenseurs des animaux à travers le monde.

 

Hunter-aryanna-4Source: @Facebook

 

Sur tous ses clichés, la jeune fille apparait souriante et victorieuse à côté d'animaux innocents qu'elle vient de tuer. On peut ainsi la voir soulever fièrement le cou d'une giraffe morte lors de son récent voyage en Afrique du Sud ou encore s'afficher tout sourire devant un ours agonisant.

 

 

Ne semblant pas se soucier des réactions pour le moins hostiles de milliers d'internautes, Aryanna a continué dans la provocation en publiant, le 6 août dernier, une photo d'elle auprès du cadavre d'un zèbre, avec le commentaire suivant :  "Sans aucun doute l'une de mes meilleures parties de chasse ! :)"

 

 

 

Sans surprise, des commentaires outrés affluent sur sa page Facebook. Mais Aryanna ne semble pas impressionnée : elle s'est ainsi contentée de répondre en souhaitant à tout le monde d'avoir un jour la chance de vivre de telles expériences, réaffirmant au passage qu'elle n'a aucunement l'intention d'arrêter de chasser des "trophées".

 

Le père de la jeune fille, Eli Gourdin, a tenté de justifier ces crimes odieux en déclarant, entre autres, qu'il leur avait été communiqué que la giraffe causait des problèmes et devait ainsi être abattue pour le bien des autres animaux du village…Des excuses qui ont tout sauf convaincu.

 

Hunter-aryanna-5Source: @Facebook

 

En Afrique du Sud, l'obtention d'un permis est nécessaire pour avoir le droit de chasser ; selon Hunting In Africa Safaris, le prix d'une giraffe en 2016 s'élève à 2950$. Aryanna n'est que la dernière d'une longue série de citoyens américains venant chasser sur le territoire sud-africain et dont les photos-souvenirs causent l'indignation générale sur les réseaux sociaux.

 

Son cas n'est pas sans rappeler le tragique sort de Cecil le lion, tué en juillet 2015 au Zimbabwe par le dentiste américain Walter Palmer, dont le cliché avait fait le tour du monde et scandalisé l'opinion publique.

 

Hunter-aryanna-6Source: @Facebook

 

L'ONG Humane Society International, qui défend la cause animale à travers le monde, a déclaré sur son compte Twitter le 10 août dernier :

 

 

Vous pouvez vous aussi signer la pétition visant à mettre un terme aux meurtres révoltants causés par Aryanna Gourdin et de nombreux autres chasseurs.

PUBLICITE