8 millions de vies humaines sauvées si tout le monde devenait végétalien. C’est la science qui le dit

ADVERTISING

Une étude réalisée par l'université d'Oxford vient de démontrer que l'adoption massive du régime végétalien permettrait de réduire de façon drastique les émissions de CO2, d'économiser des milliards d'euros et de sauver des millions de vies humaines.

 

viande-2Source : @Beau Lebens

 

Marco Springmann, chercheur au département de le santé publique à l'université d'Oxford, explique en effet :

 

Ce que nous mangeons a un immense impact sur notre santé et sur l’environnement que nous partageons. Adopter des régimes plus sains et plus respectueux de l’environnement serait un grand pas dans la bonne direction.

 

Alors, si la planète entière devenait végétalienne d'ici 2050, 8 millions de vies humaines au moins seraient épargnées, ce régime réduit en effet considérablement les risques de maladie cardio-vasculaire.

 

Bien sûr, les 60 milliards d'animaux terrestres abattus chaque année dans le monde pour leur viande n'auront plus à connaître l'enfer des élevages et des abattoirs. Sans compter les 1000 milliards de poissons que l'humanité consomme tous les ans.

 

veggie-brochettes-2Source : @Connie Ma

 

De plus, les chercheurs d'Oxford affirment que ce changement d'alimentation permettrait d'économiser près de 2000 milliards d'euros qui auraient normalement servi à lutter contre la dégradation de l'environnement.

 

En effet, près des deux tiers des émissions de CO2, l'un des principaux gaz responsables des dérèglements climatiques, seraient tout bonnement supprimées.

 

vache-veggie-3Source : @Charlie'96

 

En somme, ces résultats prouvent que si chaque personne cessait de consommer du lait, des oeufs, de la viande, du poisson ou tout autre produit d'origine animale, notre planète ne pourrait s'en porter que mieux !

 

D'ailleurs, à l'occasion de la grande conférence sur le climat qui a eu lieu en France en décembre denier, l'association L214 avait lancé une campagne d'affichage dans le métro parisien pour faire le lien entre consommation de produits animaux et enjeux environnementaux.

 

"Réduire la consommation de produits animaux est une solution simple et très efficace pour limiter le réchauffement climatique", expliquait Brigitte Gothière, porte-parole de l'association.

 

Alors, qui commence ?

 

Via : @Konbini / Image de couverture : @Pauline et Jonathan Her pour L214

ADVERTISING