6 façons d’améliorer la vie des chiens et chats en refuge

ADVERTISING

La liste Action SPA se présente aux élections du Conseil d’Administration de la SPA qui auront lieu le 22 juin prochain. Le Dr vétérinaire Thierry Bedossa, qui conduit cette liste, a visité plusieurs refuges SPA et en a tiré de premières conclusions. Voici ses pistes de réflexion pour améliorer le quotidien des animaux abandonnés.

 

Le Code rural définit des conditions d’hébergement minimales pour les animaux en collectivité, telles que la surface des boxes, la protection contre la pluie et le soleil, mais ces critères sont loin d’être suffisants pour l’épanouissement des chiens et des chats recueillis dans les refuges. Il serait pourtant possible d’optimiser leur quotidien, à moindre coût, tel que l’explique Thierry Bedossa, candidat à la présidence de la SPA : « J’ai visité des refuges SPA habilités à accueillir 150 chiens en boxes et qui, à mon avis, ne peuvent en héberger de façon convenable qu’une vingtaine. A l’inverse, j’ai visité des refuges dans lesquels j’ai vu un nombre peu important de chiens relativement aux capacités d’hébergement de qualité que ces refuges pourraient offrir. Je suis convaincu qu’on peut faire mieux avec l’existant, à moindre coût ». Mais comment ?

 

1. Créer plus de parcs pour les chiens

« Selon mon expérience, le mode d’hébergement le plus adapté pour un grand nombre de chiens est un hébergement en parc », déclare Thierry Bedossa, à la tête du refuge AVA depuis plus de 15 ans. « Il faudrait à minima que les chiens hébergés en boxe puissent accéder à de telles aires d’exercice et bénéficier de promenades à l’extérieur du refuge dès que possible ».

 

2. Créer des aménagements en 3D pour les chats

Les chats aiment la hauteur. Si la surface au sol est petite, on peut très bien enrichir leur environnement en leur offrant des aménagements en 3 dimensions.

Quant aux chats qui ne supportent pas l’hébergement en collectivité, ils pourraient bénéficier de  pièces ou de cages, dont les modèles sont aujourd’hui nombreux, qui ne les condamneraient pas à l’exiguïté.

 

3. Donner des accès à l’extérieur aux chats

« Ce qui tue les chats, c’est l’enfermement et la promiscuité », affirme Thierry Bedossa. Pour diminuer le stress et réduire le risque infectieux, il faudrait offrir aux chats des espaces extérieurs, soit en les laissant vivre dans des parcs aménagés avec des chalets chauffés, soit en boxe avec des catios (volières) attenants.

 

 

4. Organiser des transferts entre refuges

« Les modes d’hébergement sont liés aux besoins de chaque individu, tous différents. Ils dépendant aussi des capacités physiques de l’environnement dans lequel les animaux sont hébergés. Certains refuges ont la possibilité de développer l’hébergement en box, d’autres en parc », rappelle Thierry Bedossa. Plutôt que d’entamer d’importants et coûteux travaux dans les refuges, on pourrait plutôt organiser des transferts d’animaux d’un refuge à l’autre : « Des établissements très proches les uns des autres pourraient transférer des chiens hébergés dans des boxes exigus inadaptés vers des refuges voisins aptes à proposer des hébergements en parc qui leur conviendraient certainement mieux », suggère Thierry Bedossa.

 

5. Héberger les animaux vulnérables dans des espaces intérieurs

Si la plupart des animaux ne requièrent pas un hébergement en box fermé, les animaux très jeunes, âgés, ou malades, eux, ont bien sûr besoin d’un hébergement chauffé. Le bâti, plus onéreux, ne peut être réservé qu’aux animaux les plus fragiles, tandis que la plupart des chiens et chats peuvent vivre en extérieur tant qu’ils bénéficient d’abris adaptés (chalets chauffés pour les chats, niches isolées pour les chiens).

 

6. Former plus de personnel

L’humain contribue fortement à réduire le mal-être des animaux hébergés en refuge. Il faut donc plus d’humains investis dans les refuges, mais également formés : « tous les salariés, voire même les bénévoles, devraient se voir offrir plus de formations par des professionnels reconnus », estime Thierry Bedossa.

 

Vous êtes d’accord avec ces propositions et être adhérent de la SPA ? Votez pour la liste Action SPA : https://vote.election-europe.com/SPA/ )

ADVERTISING