38 cadavres d’animaux, dont 28 chiens, découverts chez une bénévole d’association de protection animale

ADVERTISING

 

Le 27 novembre 2015, à Milizac, près de Brest, la responsable de l'association de défense des animaux Les Alfredes se rend chez une bénévole qui devait garder un chien. Elle découvre alors une quarantaine de cadavres.

 

cadavres-animaux-Brest-1

Source : @20Minutes

 

28 chiens,  deux chats, cinq lapins, une oie et une poule sont retrouvés sans vie, dans des enclos fermés.

 

La jeune femme, âgée d'une vingtaine d'années, avait offert ses services en avril dernier pour devenir famille d'accueil alors que l'association venait de recueillir un molosse.

 

img_0011

Source : @Caniforum

 

Klervie Talarmain, qui dirige l'association Les Alfredes, a expliqué au site Metronews:

 

Elle connaissait très bien ce genre de chiens car elle avait eu un élevage à Milizac jusqu'en 2010. Elle n'avait que de bonnes recommandations, on l'a prise tout de suite.

 

En août dernier, Elodie accueille Zeus, un American Staff âgé de deux ans abandonné par son foyer. Deux mois plus tard, en octobre, lorsque Klervie Talarmain lui demande si elle peut rendre visite au chien, Elodie esquive en prétextant être malade. "Ça peut arriver",  se dit alors la responsable de l'association.

 

Les soupçons s'éveillent lorsque la jeune femme refuse une seconde fois la visite de Klervie, mi-octobre :

 

Elle trouvait toujours des excuses. Elle annulait les rendez-vous. Je ne pouvais jamais voir le chien. C'était mensonge sur mensonge. Dans un premier temps, j'ai cru qu'elle l'avait perdu.

 

Pour en avoir le coeur net, Klervie Talarmain décide de se rendre chez Elodie sans prévenir, le 26 novembre dernier. À peine arrivée, elle découvre horrifiée le cadavre de Zeus dans un enclos :

 

Le matin, au téléphone, elle m'avait dit que le chien allait très bien… Je l'ai rappelée le soir, sans lui parler de la macabre découverte que je venais de faire. Elle a continué à mentir et à me dire que Zeus allait très bien.

 

La responsable de l'association retourne alors sur place accompagnée de gendarmes. C'est alors qu'ils découvrent une véritable mouroir, des dizaines de cadavres d'animaux gisent dans des enclos  :

 

Je n'imaginais pas trouver autant d'animaux morts. Nous avons découvert des chiens, des chats, des lapins… Ils étaient dans des enclos à même le sol, dans un puits… Certains sont morts de soif sans doute. D'autres, de faim. Dans une niche, nous avons découvert le squelette d'un chien qui avait mangé son panier et griffé toute la paroi. C'était horrible.

 

caged-dog

Source : @DailyCapital

 

On ne connait pas encore les circonstances exactes de tous les décès. "Certains chiens sont morts de faim enfermés dans leur box, et les chats sont morts de soif", a expliqué Klervie Talarmin. Et personne ne sait pourquoi cette femme décrite comme "fragile psychologiquement" a pu commettre des actes d'une telle cruauté.

 

L'association Les Alfredes a bien sûr porté plainte, et plusieurs associations de protection des animaux, dont la Fondation 30 Millions d'Amis se sont portées partie civiles. Une enquête a été ouverte par le parquet de Brest pour "actes de cruauté et abandon d'animaux."

 

Le jeune femme risque deux ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende. Le jugement sera rendu le 28 octobre prochain.

ADVERTISING