22 animaux sauvages utilisés pour des photos sauvés au Pérou

ADVERTISING

22 animaux sauvages, capturés afin de permettre à des touristes de prendre des photos à leurs côtés, ont été libérés de leur calvaire au Pérou, comme le rapporte le site du National Geographic.

 

Source : Kirsten Luce

 

Détenus dans l'illégalité la plus totale dans la petite ville de Puerto Alegría, ils étaient pour certains enfermés dans des cages et sortis uniquement pour la venue des touristes. Ce commerce, très lucratif, est une source de revenus non négligeable pour cette région très pauvre, où les considérations éthiques n'ont que peu de poids.

 

Source : Kirsten Luce

 

Les animaux utilisés sont capturés à l'état sauvage, mais périssent très rapidement, pour la plupart, en raison du stress induit par l'enfermement et la proximité avec les humains.

 

L'opération de sauvetage menée à Puerto Alegría a été de très grande envergure : gardes-côtes, soldats de l'armée de l'air, vétérinaires, officiers de  la division environnementale de la police nationale du pays. Il fallait également compter la présence d'Alberto Yusen Caraza Atoche, procureur environnemental de la province de Loreto, et d'un représentant de l'U.S. Fish and Wildlife Service de Lima.

 

Source : Kirsten Luce

 

L'équipe s'est rendue dès son arrivée auprès des habitants qui attendaient les touristes pour faire des photos et a procédé à la saisie des animaux. Vingt-huit leur avaient été signalés. Seuls 22 ont été retrouvés, dont un lamantin, trois paresseux, un porc-épic, un anaconda, un saïmiri (un primate), des toucans, des aras macaos, des perroquets et un margay, un petit chat sauvage.

 

Tous les animaux rescapés ont très vite été pris en charge dans des centres de réhabilitation, situés à Iquitos. Tous ne pourront pas être relâchés et devront passer le reste de leur vie en captivité, n'étant plus adaptés à la vie sauvage. Les autres retrouveront la liberté dans un des parcs nationaux du pays.

ADVERTISING