2 400 moutons meurent dans un navire de transport, les associations sont révoltées

moutons morts cargo
ADVERTISING

Récemment, une enquête a été ouverte par David Littleproud, ministre de l'Agriculture australien, après qu'une vidéo montrant 2400 moutons à l'agonie à bord d'un bateau de la flotte d'exportations Emanuel Exports durant le mois d'août 2017 a été divulguée.

 

Source : David Lade

 

Les images ont été filmées par un lanceur d'alerte, puis remises à Animals Australia, qui les a transmises au ministre mercredi dernier. Selon The Guardian, il a déclaré :

 

J'ai visionné les images qui m'ont été confiées par Animals Australia, et elles sont extrêmement troublantes. Je suis choqué et profondément dégoûté. Ces animaux représentent le gagne-pain des fermiers australiens… Ce sont leur plus grande fierté, et ce qui s'est passé sur ce bateau, c'est du grand n'importe quoi.

 

Le navire, qui a quitté Fremantle le 1er août, transportait 63804 moutons, destinés à être envoyés au Qatar, aux Emirats Arabes Unis et au Koweït. Selon la loi, tous les navires présentant un taux de mortalité d'au moins 2% sont soumis à une enquête.

 

Dans ce cas-là ce sont 3,76% des animaux qui sont morts en raison du stress et de la chaleur, c'est pourquoi une enquête est actuellement en cours pour en déterminer les causes.

 

 Capture écran de la vidéo filmée par la lanceur d'alerte – Source : 60 Minutes

 

Mardi, dans une déclaration, David Littleproud a indiqué qu'il était attendu pour une réunion d'urgence à propos de la vidéo, et a également remercié Animals Australia, un organisme qui a déjà été en conflits avec des ministres de l'Agriculture, de lui avoir transmis ces images. Il a par ailleurs déclaré :

 

Nous devons créer un environnement dans lequel les groupes, les lanceurs d'alertes et les individus se sentent en sécurité et n'hésitent pas à s'exprimer pour coincer ceux qui agissent de la sorte.

 

Malheureusement, ce n'est pas la première fois que la compagnie de transport maritime est sous le feu des projecteurs pour des faits de mortalité massive, causée par la chaleur et le stress.

 

Mais alors que le navire en question était toujours en activité l'année dernière, les exportateurs pourraient faire l'objet de poursuites judiciaires pour un autre navire ayant recensé un taux de mortalité de 4,36% (soit 3027 moutons décédés sur 69322), en juillet 2016.

 

Il semblerait même qu'en raison du nombre de décès à bord, le transport des corps des moutons s'est avéré difficile. Selon les bilans de l'enquête, les températures pouvaient atteindre jusqu'à 36°C, avec un taux de 95% d'humidité.

 

Bien qu'Emanual Exports ait missionné une équipe supplémentaire pour "mettre en place un meilleur entretien de animaux" afin de garder les abreuvoirs pleins, ces mesures étaient clairement "insuffisantes pour empêcher un tel incident".

 

Capture écran de la vidéo montrant un agneau mort – Source : 60 Minutes

 

Depuis septembre 2017, la compagnie d'exportation est dans l'obligation de suivre un plan de gestion de la chaleur et du stress. En conséquence, le taux de mortalité à baissé de 0,52%. De son côté, le ministère a indiqué qu'il procéderait à des contrôles avant l'été 2018.

 

David Littleproud a déclaré qu'il "n'hésiterait pas à intervenir et à prendre des mesures drastiques contre ceux qui ne respecteraient pas la loi".

 

Il a également ajouté qu'il "soutient les fermiers qui vivent de l'exportation de leurs animaux, car ceux-ci comptent sur les exportateurs pour bien faire leur travail" et que les fermiers qui se soucient de leurs animaux seront "furieux et blessés" de voir ces images.

 

"Cette déclaration du ministre met en lumière la gravité de la situation, et le pouvoir des preuves apportés au gouvernement", a indiqué un porte-parole d'Animals Australia.

 

Cette histoire n'est malheureusement pas un cas isolé, et chaque année, des milliers de moutons et de vaches sont transportés dans des conditions déplorables afin d'être tués dans un autre pays.

 

ADVERTISING