103 tortues ont vu le jour sur la plage « la plus polluée du monde » en Inde

tortues plage bombay
ADVERTISING

Jeudi 22 mars, sur une plage de Bombay, en Inde, 103 bébés tortues ont vu le jour. Cela faisait plus de vingt ans qu'aucune tortue n'avait été aperçue sur cette plage extrêmement polluée et criblée de déchets.

 

tortues plage BombaySource : Twitter/Afroz Shah

 

Avec ses 21 millions d'habitants, Bombay (ou Mumbai), est une ville gravement touchée par la pollution, et la plage de Versova n'y échappe pas. Située dans le nord-ouest de l'Inde, et longtemps considérée comme la plage la plus polluée du monde, elle a pourtant été le berceau d'un phénomène extraordinaire.

 

Alors qu'ils collectaient les déchets sur la plage comme à leur habitude, des volontaires de la ville se sont aperçus de la présence de coquilles d’œufs dans le sable.

 

tortues plage BombaySource : Twitter/Afroz Shah

 

En raison du nombre considérable de déchets, la plage n'avait pas accueilli de tortues depuis plus de vingt ans. Afroz Shah, responsable de l'entretien de la plage, a déclaré :

 

C’est un jour historique pour la ville, personne n’aurait pu croire que des tortues pouvaient venir pondre ici.

 

Comme l'explique Courrier International, les scientifiques ont d'abord pensé que des amateurs de reptiles étaient venus se débarrasser de ces coquilles sur la plage.

 

Toutefois, l'administration de l’État du Maharashtra a bel et bien confirmé qu'il s'agissait de coquilles de tortues olivâtres nées sur la plage en indiquant : "Il n'y a aucun doute sur son authenticité". Afroz Shah a d'ailleurs tweeté :

 

Nées et écloses sur notre plage, nous avons facilité leur accès à la mer. Les nettoyages constants aident les espèces marines.

 

Des théories avancent que les mères de ces petits auraient elles-mêmes vu le jour sur cette plage il y a environ vingt ans, et qu'elles y sont retournées pour pondre à leur tour.

 

tortues plage BombaySource : Twitter/Afroz Shah

 

Pour l'heure, il est difficile de savoir si cet heureux événement a été rendu possible grâce au travail des collecteurs de déchets et à l'amélioration de la qualité de l'eau de mer, ou s'il s'agit d'un pur hasard.

 

Un écologiste du Times of India précise par ailleurs qu'il faudra "cesser de planter des arbres le long de la plage et baisser l’intensité de l’éclairage public".

 

ADVERTISING