Festival de Yulin : des milliers de chiens et de chats bientôt abattus pour le festival de l’horreur

ADVERTISING

Comme chaque année durant le solstice d'été (21 juin), des milliers de chiens et de chats sont tués brutalement pour être consommés à l'occasion du festival de Yulin, dans la région autonome de Guangxi, au sud de la Chine.

 

yulinSource : Reuters/Kim Kyung Hoon

 

Une boucherie à ciel ouvert

 

Selon les chiffres officiels, environ 10 000 chiens et près de 4000 chats sont servis chaque année aux visiteurs et riverains du festival. Les traditions chinoises attribuent à cette viande des propriétés médicinales, ce qui expliquerait la popularité de l'événément.

 

D'après les associations chinoises de défense des animaux, lors de ses éditions les plus fréquentées, ce seraient en réalité 40 000 chiens et 10 000 chats qui subiraient les violentes méthodes d'abattage des restaurateurs présents au festival.

 

yulin-festival-21Source : Reuters/Kim Kyung Hoon

 

L'une des raisons pour lesquelles ce festival choque tant à l'échelle internationale est liée à l'origine des animaux qui y perdent la vie. En effet, une grande partie d'entre eux sont en réalité des animaux de compagnie qui on été volés à leur famille avant d'être transférés à Yulin dans des conditions de transport déplorables.

 

Nombreux sont les témoignages qui décrivent des chiens en cage portant toujours leur collier autour du cou. Ces cages sont par ailleurs surchargées et parcourent parfois des centaines de kilomètres avant d'arriver à destination. Aucune nourriture ou eau n'est prévue pour les chiens et chats durant le transport.

 

yulin-festival-5Source : Reuters/Kim Kyung Hoon

 

Une fois sur place, les animaux sont abattus de manière brutale : beaucoup sont dépecés, brûlés ou plongés dans l'eau bouillante alors qu'ils sont encore vivants. Le stress et la peur engendrés par ces méthodes provoque un pic d'adrénaline chez les chiens et les chats ce qui rendrait la viande meilleure.

 

Yulin : Un festival lucratif et pas si traditionnel

 

Contrairement aux apparences, le festival de Yulin n'est pas un rituel ancestral.

 

Sa première édition ne date en effet que de 2010. Pour les défenseurs de la cause animale, cet événement utilise le prétexte d'une pratique ancienne pour réaliser aisément des bénéfices au détriment d'être sensibles.

 

yulin-festival-10Source : Reuters/Kim Kyung Hoon

 

Depuis quelques années, les pétitions pour demander la fermeture du festival se multiplient à l'international, au point que le gouvernement aurait fait fermé des abattoirs illégaux dans la région.

 

D'après la Fondation 30 Millions d'Amis, suite à des rumeurs affirmant que le festival serait bientôt interdit, les autorités auraient demandé aux restaurateurs participants de faire preuve d'une plus grande "discrétion".

 

Source : Reuters/Corbis

 

La Chine, pays divisé par la consommation de chien

 

Depuis quelques années, la consommation de viande de chien a cessé de faire l'unanimité en Chine.

 

Si le pays demeure le plus gros consommateur (10 millions de chiens y sont destinés à la boucherie chaque année d'après Animals Asia), les autorités chinoises ont pris conscience de la mauvaise image véhiculée par cette pratique.

 

Interrogée par Paris Match, Brigitte Auloy, chargée de mission de la Fondation Brigitte Bardot, l'expliquait déjà en 2015 :

 

Deux millions de Chinois s’y opposent et 31 députés ont proposé au gouvernement d’interdire cette consommation et les traditions barbares qui s’y rapportent comme le festival de Yulin. Une pression internationale est une aide précieuse pour mettre fin au massacre.

 

 

yulin-festival-3Source : Reuters/Corbis

 

Pour les jeunes générations, imprégnées de culture occidentale, les chiens et les chats sont avant tout des animaux de compagnie et il leur semble étrange voire choquant de les consommer.

 

Il est ainsi très probable que le commerce de la viande de chien connaisse un rapide déclin au cours des prochaines décennies en Chine.

 

Pour le moment, une plateforme internet a été lancée par des ONG pour permettre aux particuliers d'attirer l'attention sur les nombreux restaurants qui servent de la viande de chien sans y être autorisés. Depuis son lancement, la plateforme à permis de faire fermer 204 restaurants.

 

yulin-festival-19Source : Reuters/Corbis

 

L'association PETA interroge : "Quelle différence y a-t-il entre un chien et un cochon ?"

 

Les chiens tués lors du festival de Yulin ne représentent que 0,01% de la consommation annuelle de viande, toujours selon Animals Asia, citée par la Fondation 30 Millions d'Amis.

 

Si cela ne minimise en rien l'horreur de ce festival, cela pousse l'association PETA à s'interroger sur cette indignation partagée au niveau international. Dans un communiqué, elle précise :

 

Il n’y a pas de raison logique pour laquelle l’idée de manger un autre animal ne provoquerait pas la même révulsion, surtout lorsqu’on sait que les animaux élevés et tués ici en France sont souvent victimes d’atrocités similaires à celles subies par les chiens à Yulin.

 

yulin-festival-9Source : Reuters/Kim Kyung Hoon

 

Conditions de transport, d'abattage, absence de compassion… Pour PETA, le sort des animaux tués à Yulin est en de nombreux points identique au sort des vaches, porcs ou poulets tués en France pour la consommation courante.

 

PETA dénonce par exemple les temps de transport des animaux exportés vivants, un sujet qui fait également débat en Australie où 2400 moutons sont morts dans un navire de transport.

 

yulin-festival-14Source : Reuters/Kim Kyung Hoon

 

Les méthodes d'abattage en France sont également un problème qui se pose autant qu'à Yulin.

 

Tout comme les méthodes cauchemardesques par lesquelles les chiens sont mis à mort à Yulin, ici en France, d’innombrables poulets finissent leurs jours de la même façon, dans la souffrance et la terreur. À l’abattoir, ces oiseaux intelligents sont suspendus à l’envers par les pattes et plongés tête première dans un bain électrifié censé les étourdir avant qu’ils se fassent trancher la gorge. Les agneaux, qui sont tués à l’âge de 6 mois environ, sont assommés au préalable à coup de décharges électriques au crâne ou de pistolets perforants, puis suspendus par une patte arrière et égorgés.

 

 

D'après l'organisation, le festival de Yulin doit provoquer l'indignation mais doit aussi être l'occasion de s'interroger sur nos propres pratiques de consommation de produits animaux.

 

Durant les 10 jours que dure le festival de Yulin, près de 15,000 chiens seront abattus. C’est un chiffre choquant, mais de loin surpassé ici en France. Au cours de la même durée, ce sont plus de 30 millions d’animaux terrestres qui seront mis à mort pour la consommation dans notre pays, soit environ 3 millions par jour. […] Qu’il s’agisse d’un chien ou d’un cochon, d’un poisson ou d’une poule, aucun animal ne mérite de mourir pour notre appétit.

 

yulin-festival-7Source : Reuters/Kim Kyung Hoon

 

Plus de 3 millions de signatures pour mettre fin à ce scandale

 

Pour aider les associations qui se battent sur le terrain et tout faire pour entraver la tenue de prochaines éditions du festival de Yulin, faites pression sur les autorités chinoises  en signant cette pétition internationale lancée sur le site Avaaz.

 

Si vous souhaitez également suivre les recommendations de PETA et réduire votre consommation de produits animaux, un Guide du végan en herbe gratuit est disponible sur leur site, ainsi que des recettes. 

ADVERTISING