Un millionnaire chinois dépense toute sa fortune pour sauver 2000 chiens de l’abattoir

PUBLICITE

Ce millionnaire Chinois à dépensé jusqu’à son dernier centime pour sauver la vie de milliers de chiens destinés à la boucherie. Wang Yan, qui a connu le succès dans l’industrie de l’acier, a pris cette décision suite au vol de son propre chien il y a 3 ans, très probablement envoyé à l’abattoir.

 

Source : @YourStory

 

Lorsque Pooch, son chien, disparaît en 2012, il le cherche partout et va même jusqu’à visiter les abattoirs de sa région. Ces visites agissent comme un électrochoc sur le jeune homme. Tellement de douleurs, de barbarie et d’atrocités que Yan en ressort complètement dévasté. Il ne retournera jamais à sa vie d’avant.

 

Décidé à ne pas fermer les yeux sur ces horreurs, Yan se lance dans la lutte contre le commerce de viande de chiens.

 

millionaire-shelter-2Source :@China.org

 

Yan débute alors la construction d’un immense sanctuaire sur les cendres d’une usine d’acier désaffectée pour accueillir des chiens. Autant de chiens que possible !

 

yourstory-wang-yanSource : @YourStory

 

Aujourd’hui, Yan n’est plus millionnaire. Tous son capital s’est envolé pour cette bonne cause. Et il est même allé jusqu’à s’endetter pour pouvoir héberger encore davantage de chiens. Par principe, le jeune homme refuse les donations de particuliers et accepte seulement les dons de nourriture et de matériel médical.

 

yourstory-wang-yan-3Source : @YourStory

 

On admire le courage et le dévouement de cet homme qui a aujourd’hui réussi à offrir une nouvelle vie à plus de 2000 toutous. Un exemple à suivre !

 

Malheureusement, des millions de chiens continuent d’être tués dans des conditions terribles en Chine. Et pas seulement pour la viande consommée localement. Une enquête de l’association PETA a révélé que les industriels du cuir n’hésitaient pas à se fournir auprès des abattoirs de chiens chinois. Ainsi, certains gants, ceintures ou cols de veste que l’on retrouve dans les commerces en France et en Europe sont fabriqués à partir de peau de chiens. Pour en savoir plus, c’est par ici.

 

Image de couverture : @UniLad

 

*      *      *

PUBLICITE