Stephen Paddock, l’auteur de la fusillade la plus meurtrière des États-Unis, avait un lourd passé de maltraitance animale

PUBLICITE

Le groupe de défense des animaux PETA a récemment indiqué que la nature de « chasseur passionné » de Stephen Paddock, l’auteur de l’attentat de Las Vegas, peut expliquer la raison de son terrible geste.

 

Après chaque crime violent, les enquêteurs se renseignent sur le passé du ou des suspects pour peut-être découvrir des signes qui indiquent un comportement dangereux ou violent. Depuis la fusillade de Las Vegas, qui a coûté la vie à 58 personnes, les policiers se sont penchés sur la vie de Stephen Paddock pour découvrir des indices sur la vie de l’auteur de la plus grande tuerie de masse de l’histoire des États-Unis.

 

Sans surprise, ils ont découvert des indications montrant qu’il était un homme violent. En plus d’être autoritaire et manipulateur avec sa petite amie, il était également un chasseur passionné, ce qui, d’après l’association PETA, peut avoir un lien avec son acte de folie commis le premier octobre dernier.

 

 

La cruauté envers les animaux et les crimes violents ont souvent été associés, à tel point que le thème est récurrent dans les films et livres policiers. Plusieurs tueurs en série comme Jeffrey Dahmer, « le cannibale de Milwaukee » et Albert DeSalvo, « l’étrangleur de Boston » ont torturé et tué des animaux avant de passer à l’acte. Pour beaucoup d’entre eux, ils se sont « entraînés » sur des animaux avant de passer à l’acte avec des humains.

PUBLICITE

 

Depuis le début des années 2000, plusieurs études ont montré que la maltraitance animale précède souvent des crimes violents. Selon la New York State Humane Association, près de 70% des criminels violents ont commencé par maltraiter des animaux, et selon la Northeastern University, les personnes qui maltraitent des animaux ont cinq fois plus de chances de commettre un jour des crimes violents, quatre fois plus de chances de commettre des crimes contre la propriété, et trois fois plus de chances d’être impliqués dans des affaires de drogue.

 

Source : Rumble

 

Bien que tous les chasseurs ne soient bien entendu pas obsédés par le crime et la violence, le fait de tuer des animaux vivants pour le plaisir peut potentiellement diminuer la capacité d’une personne à ressentir de l’empathie et les rendre moins sensibles à la violence. Pour de nombreux criminels coupables d’avoir maltraité ou torturé des animaux, ces créatures souvent inoffensives sont considérées comme une « cible facile » et un « terrain d’entraînement ».

 

Pour cette raison, de nombreuses agences gouvernementales comme le FBI à requalifier la cruauté envers un animal en tant que crime, et non plus en tant que délit.

 

Source: OnPoint

 

Il est très important de faire attention à tout signe de maltraitance animale, pour protéger les animaux mais également les potentielles victimes humaines. Pour savoir comment réagir si vous êtes témoin d’une scène de maltraitance, nous vous invitons à consulter notre article à ce sujet en cliquant ici.

 

Source : Facebook/China Cassel

 

Il est également extrêmement important d’éduquer les enfants et de leur apprendre dès le plus jeune âge à respecter la vie animale. Un enfant qui maltraite un animal, même innocemment ou pour jouer, pourra perdre sa capacité à ressentir de l’empathie une fois adulte, et pourra montrer des comportements à risque. La prévention est la meilleure façon d’empêcher des crimes d’être commis à l’avenir.

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l’alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

PUBLICITE