Nicolas Sarkozy s’est séparé de Clara, la chienne qu’il avait adoptée en arrivant à l’Élysée

PUBLICITE

Alors que Nemo, le chien récemment adopté dans un refuge par Emmanuel et Brigitte Macron, a fait la Une des médias, le magazine VSD révèle cette semaine que Nicolas Sarkozy s’est séparé de sa chienne Clara en quittant l’Élysée.

 

Nicolas Sarkozy et la chienne Clara, en 2008. Source : Barylko / Sipa

 

Nicolas Sarkozy avait accueilli cette femelle Labrador couleur sable en 2008, en accédant aux fonctions présidentielles. C’est François Lubrina, un vétérinaire franco-cana­dien qui se charge depuis trois décennies de choisir des chiens aux présidents de la République, qui est à l’origine de ces révélations.

 

Leur résidence « affichait déjà complet »

Dans les colonnes de VSD, François Lubrina explique que la chienne s’entendait pourtant « merveilleusement bien » avec Dumbledore, le Carlin que possédait déjà le couple présidentiel.

 

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni ont tout de même pris la décision de se séparer de Clara, notamment car leur résidence du XVIe arrondissement de Paris « affichait déjà complet », le couple vivant avec un chien et deux chats.

 

La chienne Clara, à l’Élysée. Source : Femme Actuelle

 

PUBLICITE

Une pension versée pour la chienne

L’ancien président a ainsi confié la chienne à « un couple » à qui il verse une pension depuis 2012 pour subvenir à ses besoins.

 

Au moment de l’adoption de Clara, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni avaient donné une interview à Femme Actuelle dans lequel ils ne tarissaient pas d’éloges envers la chienne. « Ils sont gentils, vrai­ment c’est un bonheur. Dumble­dore est fou d’amour pour sa grande copine [Clara, Ndlr] », expliquait alors l’ancien chef d’État.

 

Nicolas Sarkozy et Clara, à Paris en 2008. Source : Barylko / Sipa

 

Adopter un animal, une responsabilité pour la vie

Même si Nicolas Sarkozy s’est assuré de l’avenir de sa chienne au moment de s’en séparer (peu des 60 000 animaux abandonnés chaque année en France ont cette chance), cette affaire doit rappeler qu’adopter un animal n’est pas une décision à prendre à la légère.

 

Au contraire, c’est une responsabilité importante à laquelle il faut être préparé et qu’il faut assumer tout au long de la vie de l’animal.

 

Les refuges sont peuplés d’animaux qui attendent de retrouver une famille aimante. Adoptez, n’achetez pas ! Il est en effet dommage d’en faire venir d’autres au monde dans le seul but de les vendre. Les animaux ne sont pas des marchandises démodables. Adopter c’est sauver deux vies, celle de l’animal que vous accueillez chez vous, et celle de celui qui trouvera une place libre dans un refuge.

 

Si le sujet vous touche, vous pouvez aider la SPA qui gère 55 centres d’accueil en France et vous trouverez la liste de tous les refuges sur le site de 30 Millions d’Amis. Et vous pouvez découvrir nos conseils pour bien réfléchir avant d’adopter un second chien.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service de nutrition (découvrez l’alimentation sur-mesure pour votre chien). Merci de nous faire confiance !

PUBLICITE