Nice : un chien agonise sur le trottoir après avoir été jeté par la fenêtre

PUBLICITE

Un petit Pinscher de 20 ans est mort le 18 mai 2019 à Nice, après avoir été jeté par la fenêtre d’un appartement situé au deuxième étage d’un immeuble, comme le rapporte le journal Nice Matin.

 

L’animal a été défenestré par l’ex-compagne de son propriétaire, en proie à une crise d’hystérie. Une voisine, qui a assisté impuissante à la scène depuis son balcon, explique :

 

Cela faisait déjà trois quarts d’heure que cette femme était dans cet appartement en train de vociférer. […] Elle donnait des coups dans le mur, dans les volets, en criant.

 

Le geste de la Niçoise est délibéré. La voisine poursuit :

 

Elle a levé les bras en l’air. Et elle a jeté de toutes ses forces, volontairement, l’animal qui s’est fracassé sur la route .

 

Source : DR

 

Le petit chien n’est pas mort sur le coup : il a agonisé sur le trottoir, avant d’être enveloppé d’une couverture par un témoin de la scène. La femme a ensuite été interpellée par la police avant d’être admise aux urgences psychiatriques de l’hôpital Pasteur 2.

 

Pour autant, de nombreuses personnes appellent aujourd’hui à ce qu’elle soit punie à la hauteur de la barbarie de son geste. Une pétition a été lancée en ligne afin de réclamer des sanctions exemplaires au procureur de Nice :

 

2 ans de prison ferme et interdiction définitive de détenir un animal.

 

Gabrielle Paillot, à l’origine de la pétition qui a déjà recueilli plus de 80 000 signatures, conclut :

 

Il faut que les auteur(e)s d’actes de cruauté envers les animaux soient traduits devant une cour d’assises, peut-être pas qu’ils soient condamnés à 20 ans de prison, mais qu’ils encourent une peine entre cinq et dix ans ferme.

PUBLICITE