Les 19 plus belles victoires pour les animaux en 2016

PUBLICITE

2016 l’a encore prouvé : aux quatre coins du monde, les défenseurs des animaux font de plus en plus entendre leurs voix. Malgré l’immensité de la tâche qui reste à accomplir, les choses avancent, pas à pas. Et la cause animale se constitue en véritable sujet de société, en France comme ailleurs.

 

Retour sur les 16 plus grandes avancées des douze derniers mois pour les animaux.

 

1. Carrefour, Lidl, Monoprix, Sodexo… 10 grandes entreprises renoncent aux oeufs de poules élevées en cage

L214-poules-pondeuses-elevage-super-u-1Source : L214

 

Environ 50 des 60 milliards d’animaux élevés chaque année à travers le monde sont des poules. De nombreuses associations ont ainsi jugé que l’amélioration de leurs conditions de vie était un combat prioritaire. En 2016, plusieurs grands groupes se sont engagés à cesser de soutenir les élevages de poules en cage :

 

Des victoires que l’on doit notamment aux efforts de la coalition mondiale Open Wing Alliance qui rassemble plusieurs associations oeuvrant pour la fin des élevages de poules en cage (l’association L214 en fait partie).

 

2. L’un des plus grands marchés de viande de chien au monde ferme ses portes

Source : Reuters/Kim Kyung Hoon

 

En Corée du Sud, le Moran Market, l’un des plus grands marchés de viande canine au monde, va arrêter l’abattage et la vente de chiens. C’est le maire de Seongnam, ville où se tient le marché située en Corée du Sud, au sud-est de Séoul, qui a annoncé la nouvelle le 13 décembre dernier. Chaque année, depuis les années 1960, plus de 80 000 chiens y étaient vendus, morts ou vivants.

En savoir plus.

 

3. La corrida est définitivement exclue du patrimoine culturel français

onu-corrida-recommendation-1Source : Ekaterina Myshenko- Fotolia.com

 

Ce jeudi 28 juillet, le Conseil d’État a en effet rejeté le pourvoi de deux associations pro-corrida qui demandaient l’annulation de la radiation de la corrida du patrimoine culturel français, décidée par la Cour administrative de Paris en juin 2015. Une belle avancée pour la cause animale qui couronne une bataille judiciaire de près de cinq ans pour le CRAC Europe (Comité Radicalement Anti-Corrida) et Droits des Animaux, les deux associations fers de lance du combat sur ce dossier.
En savoir plus.

 

4. L’Espagne interdit le cruel festival « Toro de la Vega »

toro-de-la-vegan-ban-espagne-1Source : Pedro Armestre / AFP / Getty

 

Plusieurs associations le demandaient depuis de nombreuses années. En mai dernier, le gouvernement régional de Castille-et-León, en Espagne, a finalement prononcé la fin du festival annuel « Toro de la Vega » au cours duquel un jeune taureau était pourchassé par des hommes à pieds ou à cheval avant d’être mis à mort à coups de lance. À ce jour, une centaines de villes espagnoles ont interdit les spectacles tauromachiques.
En savoir plus.

 

5. Les États-Unis annoncent la fin du broyage des poussins mâles

Source : AnimalEquality

 

Le 9 juin dernier, suite aux pressions exercées par l’association The Humane League, les producteurs d’œufs des États-Unis ont annoncé qu’ils mettront fin à la cruelle pratique du broyage des poussins mâles. Il faudra cependant attendre 2020 pour que cette technique controversée disparaisse complètement.

 

« Les consommateurs doivent prendre conscience qu’en achetant des oeufs, même s’ils proviennent d’élevages en plein-air, ils financent cette pratique », souligne la porte-parole de l’association britannique Animal Aid.
En savoir plus.

 

6. Le premier parti politique qui défend les intérêts des animaux est créé en France

 

Le Parti animaliste, nouvelle formation politique lancée en novembre dernier s’est donnée pour mission de « faire émerger la question animale en politique » en France. Parmi les mesures phares de leur programme ambitieux, on retient la création d’un ministère de la protection animale, l’abolition de la corrida, l’interdiction de l’abattage sans étourdissement, du broyage des poussins mâles et des euthanasies dites « de convenance » dans les refuges ou encore la fin des cirques avec animaux.

 

« Nous ne présenterons pas de candidat à la présidentielle, mais aux législatives oui », a annoncé Hélène Thouy, co-présidente du parti.
En savoir plus.

 

7. 26 associations françaises s’unissent pour forcer les décideurs politiques à soutenir la cause animale

 

« Animal Politique ». C’est le nom du collectif lancé en novembre dernier par 26 associations accompagnées de plusieurs personnalités pour imposer la cause animale dans le débat politique. À l’approche des élections présidentielles et législatives, elles ont diffusé un manifeste riche de 30 propositions qui promettent d’améliorer le sort des animaux en France et de mettre fin aux pratiques les plus cruelles.
En savoir plus.

 

8. La première commission d’enquête parlementaire sur les abattoirs voit le jour en France

Source : L214

 

Après les scandales à répétition révélés par l’association L214, l’Assemblée nationale a validé la création en mars dernier d’une commission d’enquête parlementaire sous l’impulsion du député divers gauche Olivier Falorni.

 

Une première en France. Après inspections de plusieurs abattoirs, les membres de la commission ont déposé une proposition de loi qui vise à améliorer la transparence, le contrôle et les sanctions dans les abattoirs français. Récemment, les députés ont cependant rejeté la mesure phare de ce texte qui prévoyait la mise en place de vidéosurveillance tout au long de la chaîne d’abattage.
En savoir plus.

 

9. 43 communes françaises refusent la présence de cirques qui détiennent des animaux sauvages

animaux-cirque-petition-patrimoine-culturel-5Source : @AFP / Attila Kisbenedek

 

En 2016, 43 communes françaises se sont engagées contre l’utilisation d’animaux sauvages dans des cirques. Parmi elles, Ajaccio, Montreuil, Tourcoing, Bagnolet, Fontenay-sous-Bois, La Ciotat ou encore Chartres. La liste complète ici.

 

Vou pouvez demandez à votre maire d’interdire la venue de compagnies accompagnées d’animaux dans votre ville ou encore signer cette pétition lancé par la Fondation 30 Millions d’Amis.

 

10. L’Iran bannit les cirques avec animaux sauvages

animaux-cirque-petition-patrimoine-culturel-1Source : @AFP / Valery Hache

 

Depuis le 20 mars 2016, les cirques avec animaux sauvages sont interdits en Iran. Il s’agit du 23e État à s’engager dans cette direction, aux côtés notamment de l’Autriche, de la Belgique, du Danemark, de la Finlande, de l’Inde ou encore du Mexique.La liste complète ici.

 

11. Les Pays-Bas annoncent vouloir mettre fin à toutes les formes d’expérimentation sur les animaux

Source : SoCurious

 

C’est une première mondiale. En septembre dernier, le gouvernement des Pays-Bas a annoncé vouloir devenir le premier pays à bannir toutes les formes d’expérimentations animales. Nourriture, pesticides, vaccins… Tous les produits traditionnellement testés sur les animaux suivront des nouveaux protocoles de test alternatifs, d’ici 2015.

 

Pour les accompagner dans cette transition, les autorités des Pays-Bas ont d’ailleurs fait appel à plusieurs associations de protection animale.

En savoir plus.

 

12. Les États-Unis font un pas de plus vers la fin des tests de produits chimiques sur les animaux

Source : WeAnimals

 

Le 22 juin dernier, le président américain, Barack Obama, a signé une loi qui permettra d’encadrer et de réduire considérablement les tests chimiques sur les animaux. Le président des États-Unis permet ainsi la révision d’un traité vieux de 40 ans, intitulé The Toxic Substances Control Act, et qui régulait jusqu’à présent l’usage de substances chimiques.

 

Le Congrès américain a également affirmé sa volonté d’encourager le développement de méthodes alternatives aux tests chimiques sur les animaux.
En savoir plus.

 

13. Le Laos interdit les cruelles fermes à bile d’ours et les élevages de tigres

ferme-bile-ours-elevage-tigre-laos-1Source : 30 Millions d’Amis

 

À l’occasion de la grande conférence sur les espèces en danger de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune) qui s’est tenue à Johannesbourg en septembre dernier, les représentants de la République démocratique du Laos ont annoncé qu’elles voulaient en finir avec les cruelles fermes à bile d’ours et les élevages de tigres.
En savoir plus.

 

14. Armani bannit la fourrure de ses collections

Source : Pierre Verdy / AFP & Vegactu

 

En mars dernier, le géant du luxe Armani a annoncé que ses prochaines collections ne contiendraient plus de fourrure animale. Une décision prise à l’issue de négociations l’association Humane Society International et la Fur Free Alliance (un groupement de 40 organisations de protection des animaux).
En savoir plus.

 

15. Le grand zoo de Buenos Aires va libérer tous ses animaux

Source : Enrique Marcarian / Reuters

 

En juin, la municipalité de Buenos Aires, capitale de l’Argentine, a annoncé le fermeture de son zoo et le transfert des 2500 pensionnaires vers des réserves ou des sanctuaires. Depuis longtemps, les associations dénonçaient les conditions de détention des animaux, forcés de vivre dans des installations vétustes en plein centre ville, au croisement de deux avenues très passantes.

 

« La vie en captivité est dégradante pour les animaux », avait notamment déclaré le maire de la ville.
En savoir plus.

 

16. TripAdvisor, le géant du tourisme sur internet, boycotte les attractions cruelles pour les animaux

elephant-torture-entrainement-24Source : SethetLise

Balade à dos d’éléphant, baignade avec des dauphins, rencontre avec des tigres…En octobre dernier, TripAdvisor, le plus grand site de tourisme au monde, a annoncé qu’il ne vendrait plus de billets pour les attractions qui impliquent l’utilisation d’animaux sauvages.

En savoir plus.

 

17. L’Argentine bannit les courses de Lévriers

Source : AmazingGreys

 

L’Argentine a renforcé la lutte contre la cruauté envers les animaux en interdisant les courses de Lévriers. Dans cette industrie cruelle, les animaux sont souvent éliminés sans ménagement dès qu’ils ne sont plus jugés utiles pour les courses. Aux États-Unis également, le mouvement est en marche. En mai dernier, l’Arizona devenait le 40e État américain à bannir cette pratique sportive.

 

18.  La Californie interdit les spectacles d’orques 

Source : True Activist

 

Le 13 septembre dernier, le gouverneur de Californie (États-Unis), Jerry Brown, a approuvé le « Orca Protection and Safety Act ». Une loi qui interdit formellement la reproduction des orques en captivité et bannit leur utilisation à des fins de divertissement. Le texte entrera en vigueur en 2017, après des années de controverses autour du maintien en captivité des orques utilisées par les parcs aquatiques dans leurs spectacles.
En savoir plus.

 

19.  SeaWorld ne fera plus jamais naître d’orques destinés au divertissement

Source : True Activist

 

L’entreprise américaine de parc aquatique SeaWorld a annoncé le 17 mars dernier qu’elle avait trouvé un accord avec la grande association de protection animale Humane Society of the United States (HSUS) et qu’elle renonçait à son programme d’élevage d’orques en captivité. Les épaulards détenus actuellement dans les douze parcs que gère la compagnie font donc partie de la dernière génération d’orques de spectacle.
En savoir plus.

PUBLICITE