sommeil du chat

Combien de temps dort un chat ?

Vous est-il déjà arrivé de rentrer du travail le soir et de retrouver votre boule de poils exactement à l’endroit où vous l’aviez laissée ? La réponse est sans doute oui. Et pour cause, les chats sont des dormeurs professionnels. Avec une moyenne de 16h de sommeil par jour, contre environ 12h pour les chiens, ils dorment environ les deux tiers de leur vie. Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les chats avaient besoin de dormir autant ?

 

Dans cet article, vous pourrez en apprendre plus sur les caractéristiques du sommeil de votre chat, mais également sur les raisons pour lesquelles il a besoin de tant de sommeil. Vous découvrirez également s’il leur arrive de rêver, ou encore s’ils peuvent être sujets à des troubles du sommeil.

 

Pourquoi mon chat dort-il autant ?

 

La durée du sommeil d’un chat varie selon son âge, sa condition physique, ou encore son niveau d’ennui. Si la moyenne se situe autour des 16h, les chatons, eux, peuvent dormir jusqu’à 22h sur 24h pendant les premiers mois de leurs vies.

 

Cette habitude est due à leur nature de félins. En grands chasseurs, ils ont besoin de beaucoup de sommeil pour être en forme au moment de poursuivre leurs proies. Et même si votre chat ne déambule pas dans la savane à la recherche de son repas, ce sont ses gènes qui déterminent son cycle de sommeil. Ainsi, tout comme dans la nature, les chats sont généralement plus actifs à l’aube et au crépuscule, car à l’état sauvage, c’est le moment idéal pour surprendre le gibier.

 

En grand athlète, il récupère donc de l’énergie durant ces longues heures qu’il passe à dormir, afin d’être en pleine possession de ses moyens le moment venu.

 

Tout comme les bébés humains, les chatons ont besoin de plus d’heures de sommeil, car ils sont en train de se développer. Rien de bien surprenant de ce côté-là.

 

Toutefois, les chats ne dorment pas profondément pendant toute la durée de leur sommeil. Ils alternent la plupart du temps entre sommeil léger, sommeil paradoxal, ou sieste.

 

Les différents types de sommeils du chat

 

Si le chat dort beaucoup, cela ne signifie pas pour autant qu’il est fatigué en permanence, et ses phases de repos n’ont pas non plus toutes la même intensité, ni la même utilité.

 

Le sommeil léger (ou « veille »)

 

Cet état de somnolence représente environ 75% du temps de sommeil du chat. Durant cette phase, il est généralement assis ou couché, la tête relevée et les pattes cachées sous son corps. Dans cet état de veille, l’ouïe et l’odorat restent actifs, le chat est donc en alerte, et réagira instantanément si un élément extérieur le perturbe.

 

Si vous observez votre chat pendant cette phase, vous remarquerez que ses oreilles bougent s’il y a du bruit dans la pièce. Il est donc mi-endormi, mi-éveillé.

 

Les EEG (électroencéphalogramme) réalisés sur les chats au cours de leur sommeil montrent qu’ils ne présentent aucune activité cérébrale pendant un sommeil léger. A la manière d’un ordinateur, ils sont en veille et reposent leur organisme.

 

Le sommeil profond

 

Cette phase de sommeil se décompose en deux sous-catégories : le sommeil paradoxal et le sommeil lent. On fait la distinction entre ces deux types de sommeil profond en raison de la différence d’activité cérébrale observée chez les chats au cours d’EEG.

 

Le sommeil lent : durant cette période, la respiration du chat ralentit, les muscles sont plus relâchés et le chat est généralement en position de sphinx, la queue enroulée autour de sa tête ou carrément étirée. Durant cette phase, qui dure généralement de 15 à 30 minutes, le corps du chat se régénère.

 

Cette phase est également appelée « sommeil non-REM » (REM = Rapid Eye Movement), ce qui indique que ses yeux sont également au repos, et les paupières fermées. L’EEG indique alors que le cerveau produit des grandes ondes longues et irrégulières pendant de courtes phases de 5 minutes pour ensuite revenir à un sommeil lent.

 

Le sommeil paradoxal : durant cette phase, le chat montre des signes d’activité cérébrale semblables à ceux visibles lorsqu’il est éveillé. C’est pourquoi on qualifie ce sommeil de « paradoxal ». A l’inverse du sommeil lent, il est appelé « sommeil REM » dans la mesure où on observe un mouvement rapide des yeux sous les paupières. Si vous l’observez, vous verrez que pendant cette période, votre chat bouge les pattes, les oreilles, la queue, et qu’il peut même lui arriver de gémir.

 

On a souvent l’impression que le chat est en train de chasser dans ces moments-là, car ses pattes s’agitent comme s’il était en train de courir. C’est d’ailleurs à ce stade que l’on dit que les chats sont en train de rêver.

 

sommeil du chatSource : cutecute.us

 

Les chats peuvent-ils vraiment rêver ?

 

Comme chez les humains, le sommeil paradoxal a pour fonction d’accompagner le travail de mémorisation par le biais d’expériences et de souvenirs. C’est d’ailleurs pour cela que la plupart du temps, les chats rêvent qu’ils courent ou qu’ils chassent.

 

Il est très important d’éviter d’interrompre cette étape de sommeil paradoxal, car elle est essentielle au bon équilibre de votre chat. S’il lui arrive de faire des cauchemars et qu’il semble agité pendant qu’il dort, ne le réveillez surtout pas, cela pourrait avoir des répercussion sur son comportement (humeur, réflexes cognitifs, etc.).

 

Existe-il des pathologies liées au sommeil chez le chat ?

 

Afin de repérer une anomalie dans le sommeil de votre chat, il est important d’être attentif à ses habitudes. La plupart du temps, les chats aiment être proches de leur maître au moment de dormir. Leur odorat très développé leur permet également de repérer des odeurs qui leur sont agréables (comme la vôtre) afin de se rapprocher d’elles pour dormir. C’est en grande partie la raison pour laquelle vos chats ont tendance à s’installer sur vos vêtements pour faire leur sieste.

 

Si vous remarquez que votre boule de poils a de plus en plus tendance à s’isoler pour dormir, c’est peut-être le signe que quelque chose ne va pas. Après avoir écarté d’autres possibilités telles qu’un problème de santé, un état dépressif, ou autre, vous pouvez vous pencher vers la piste d’un trouble du sommeil. De la même manière, si vous remarquez qu’il dort plus ou moins longtemps qu’à son habitude, interrogez-vous. Voici quelques exemples de pathologies liées au sommeil :

 

L’apnée du sommeil : généralement observée chez les chats mous, en surpoids et chez certaines races comme les Persans, les Birmans ou les Exotic Shorthairs. Elle se caractérise par un fort ronflement et un arrêt de la respiration. Si cet état dure, il peut entraîner la mort.

 

La narcolepsie : lors d’une phase de somnolence, le chat narcoleptique entre dans une phase d’inconscience. Cette phase ne dure généralement pas longtemps, et cela n’a pas d’impact direct sur sa santé. Toutefois, si ces « crises » se manifestent trop souvent, il est conseillé d’aller consulter un vétérinaire.

 

Outre ces maladies, si vous constatez que votre chat dort beaucoup plus ou beaucoup moins que d’habitude, cela peut indiquer qu’il ne va pas bien (tant au niveau physique que psychologique). Il est donc important de le conduire chez son vétérinaire afin de trouver la solution qui lui permettra de retrouver un sommeil normal.