Terrifiées, elles s’échappent d’un abattoir en plein centre-ville. Des amis des animaux se mobilisent

PUBLICITE

Le 30 mars dernier, six vaches se sont échappées d’un abattoir situé dans la ville de Saint-Louis, dans le Missouri (États-Unis). Terrifiées, elles ont déambulé dans le centre-ville plusieurs heures avant d’être interceptées par la police.

 

vaches-abattoir-saint-louis-6Source : St. Louis Post-Dispatch

 

Les animaux ont réussi à se faufiler par une porte non-sécurisée de l’établissement et ont tout fait pour échapper aux forces de l’ordre. Les images spectaculaires de la course-poursuite ont été relayées sur de nombreuses chaines d’information américaines.

 

 

Après cinq heures de tentatives désespérées pour regagner leur liberté, les bovins ont finalement été maitrisés avec l’aide d’une association de protection animale locale. Les bénévoles ont baptisé le jeune mâle qui semblait mener le groupe Chico.

PUBLICITE

 

vaches-abattoir-saint-louis-7Source : St. Louis Post-Dispatch

 

Toutefois, une grande incertitude a plané plusieurs jours sur le sort des animaux fugueurs qui ont été ramenés à l’abattoir le soir même, en attente d’une décision. Dès leur capture, deux associations, Farm Sanctuary et Skyland, ont en effet annoncé qu’elles souhaitaient leur offrir une nouvelle vie.

 

L’abattoir a cependant rapidement fait savoir qu’il ne se séparerait pas des animaux sans en tirer bénéfice et a exigé la somme de 1800 dollars (1690 euros) par vache, un montant au-dessus des prix du marché.

 

vaches-abattoir-saint-louis-1Source : St. Louis Post-Dispatch

 

La juste attitude à adopter a suscité un vif débat parmi les défenseurs des animaux dans la mesure où le versement d’une telle somme à l’élevage dont sont issues les vaches ne ferait qu’alimenter un système « qui coûte la vie à près de 10 milliards d’animaux terrestres chaque année [aux États-Unis] », selon les mots de l’association Farm Sanctuary.

 

« Financer l’élevage industriel ne résoudra pas le problème, poursuit Farm Sanctuary. Même si les associations parvenaient à sauver 20 000 animaux de ferme par an, cela ne représenterait toujours que 0,0002 pourcent des bêtes abattues [chaque année]. »

 

vaches-abattoir-saint-louis-4Source : St. Louis Post-Dispatch

 

Face à l’obstination de l’abattoir, une cagnotte a été lancée. Très vite, plus de 17 000 dollars (15 900 euros) ont été récoltés. Finalement, lundi 3 avril, après plusieurs jours d’incertitude, les initiateurs de la cagnotte ont annoncé que les vaches allaient profiter d’un nouveau départ dans le sanctuaire Gentle Barn animal sanctuary situé dans la ville de Santa Clarita, en Californie.

 

Les fonds récoltés ont permis le rachat des animaux et le reste sera reversé à l’association qui les accueille.

 

vaches-abattoir-saint-louis-8

Les six vaches fuyardes au moment de leur transfert vers le sanctuaire, le 4 avril. Source : The Gentle Barn

 

Le 4 avril, les six fuyardes ont ainsi été transférées vers leur dernière demeure, où elles couleront des jours paisibles. « Elles sont anxieuses. Elles ont traversé beaucoup d’épreuves mais leur avenir est désormais radieux », a précisé Jay Weiner, le co-fondateur de l’association qui offre recueille des dizaines d’animaux rescapés des abattoirs.

 

Pour suivre les premiers pas des six rescapées dans leur nouvelle vie, vous pouvez consulter la page Facebook de Gentle Barn.

 

En France, près d’un milliard d’animaux terrestres sont abattus chaque année pour leur viande. L’association L214, qui a récemment révélé des actes de cruauté dans l’abattoir de Houdan, propose un guide destinés à tous ceux qui voudraient réduire ou cesser leur consommation de viande. Pour le découvrir, cliquez ici.

 

* * *

 

Chez Holidog, nous voulons améliorer la vie de nos compagnons : nous vous permettons de le laisser en famille d’accueil pendant vos voyages (testez la garde), de le combler avec une box chaque mois (une box offerte ici) et de lui donner le meilleur avec notre nouveau service d’alimentation ultra-premium livré en 1h (découvrez nos repas pour chien et chat). Merci de nous faire confiance !

PUBLICITE