5 conseils pour une randonnée avec son chien réussie

chien rando
PUBLICITE

Le retour des beaux jours est souvent l’occasion idéale de faire de longues balades avec son chien. Les amateurs de randonnée peuvent même envisager de pratiquer ce sport avec leur animal de compagnie, à condition de respecter quelques règles.

 

Une randonnée avec un chien ne s’improvise pas si l’on veut préserver sa santé, sa sécurité mais aussi celle des autres randonneurs. Si vous envisagez de tenter cette nouvelle activité avec votre chien, suivez ces cinq conseils de base et il se pourrait qu’il en redemande rapidement.

 

1. S’assurer que son chien est en bonne santé pour une randonnée

 

Plus qu’une simple balade, la randonnée est un véritable sport qui nécessite d’être suffisamment en forme, autant pour les humains que pour les chiens. Si votre chien n’a pas l’habitude des longues balades et préfère son panier, alors il est important de ne pas voir trop grand pour sa première randonnée.

 

Pour renforcer son endurance, vous pouvez commencer par allonger ses balades habituelles, l’habituer aux côtes et pentes, le faire courir un peu plus soit en jouant, soit en courant avec lui pour améliorer votre endurance aussi.

 

Si votre chien n’est pas encore très à l’aise lorsqu’il marche en laisse ou s’il ne vous obéit pas toujours lorsqu’il est en liberté, prenez le temps de l’éduquer un peu plus pour éviter tout problème pour lui ou avec les autres randonneurs.

 

rando avec un chienSource : Steve Dale pet world

 

Avant de vous lancer, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez le vétérinaire pour s’assurer qu’il est en bonne santé, à jour pour ses vaccins et bien identifié.

 

Si vous prévoyez de randonner en été, privilégiez les heures les plus fraiches pour ne pas risquer un coup de chaud – potentiellement mortel – ou d’abîmer les pattes de votre animal de compagnie.

 

Si la randonnée a lieu en altitude, attention au mal des montagnes qui peut toucher les chiens aussi. Surveillez votre animal de compagnie : un fort halètement, une allure qui ralentit significativement et d’autres signes de fatigue doivent vous alerter.

 

Un chien ne s’arrêtera pas à moins d’être tout à fait incapable d’avancer, c’est donc à vous d’être vigilant. N’hésitez pas à faire une longue pause ou stopper la randonnée si votre chien semble en souffrir.

 

2. S’équiper pour randonner avec un chien

 

Pour parer à toutes les éventualités, l’équipement est très important pour tous les randonneurs, même canins. Voici l’équipement de randonnée pour chien indispensable :

 

    • De l’eau et de la nourriture : Prévoyez également des gamelles. Des modèles pliants et légers sont prévus pour être transportés facilement.

 

    • De quoi ramasser les déjections de votre chien : Il faut les ramasser, même sur les chemins de randonnée.

 

    • Un collier avec une médaille gravée : Si votre chien s’enfuit, une médaille avec vos coordonnées permettra a quelqu’un qui le retrouverait de vous contacter rapidement. Cela ne remplace pas une identification par puce ou tatouage.

 

    • Un harnais et une laisse : Le harnais est recommandé pour éviter de blesser votre chien au niveau du cou. La laisse est indispensable pour promener votre chien dans les zones où ils ne sont pas autorisés en liberté.

 

    • Un kit de premier secours pour chien : avec des ciseaux, une pince à épiler (pour retirer épines, échardes…), un « tire-tique », des gants en latex (pour manipuler le chien sans risque), du désinfectant, du coton, de la gaze, du ruban adhésif, une pipette doseuse (pour rincer une plaie avec précision ou administrer des médicaments), un thermomètre, une muselière (pour éviter les morsures si vous manipulez votre chien), une couverture.

 

    • Un contact vétérinaire d’urgence : Prévoyez de pouvoir contacter un service vétérinaire en toutes circonstances.

 

    • De la crème solaire pour chien : Si vous randonnez en été avec un chien à poil court ou poil clair, sachez qu’eux aussi sont sensibles au soleil. N’oubliez pas de les protéger.

 

    • Des chaussures pour chien : Si votre chien à les coussinets fragiles, vous pouvez envisager de lui mettre des bottines adaptées. Prévoyez cependant de l’y habituer avant sa première randonnée.

 

    • Un sac à dos pour chien : Les chiens de taille moyenne à grande peuvent transporter eux-même une partie de leur équipement grâce au sac à dos pour chien. Le poids du chargement ne doit pas excéder 20% de son poids total et doit être bien ajusté pour ne pas lui faire mal au dos. Comme pour les chaussures, habituez votre chien au sac avant de partir.

 

    • Un gilet orange pour chien : Si vous vous promenez durant la saison de la chasse, une veste fluorescente peut s’avérer indispensable pour s’assurer que votre chien se distingue facilement des autres animaux.

 

3. Eduquer son chien pour la randonnée et s’éduquer soi-même

 

Education du chien en randonnée

 

La randonnée est souvent synonyme de moments en liberté dans la nature pour votre chien. Pour que cela se fasse dans les meilleurs conditions possibles, votre chien doit être éduqué.

 

Il doit tout d’abord savoir marcher en laisse sans tirer. Sans cela, il pourrait très vite s’épuiser, se faire mal et mettre fin à la randonnée.

 

dresser chien randoSource : Long Haul Trekkers

 

Si vous décidez de laisser votre chien en liberté, assurez-vous qu’il obéit systématiquement au rappel et gardez le toujours dans votre champ de vision. Un chien peut très vite être distrait, excité ou devenir agressif à cause d’un animal sauvage, d’un autre chien ou bien d’un autre promeneur.

 

Ne laissez pas votre chien en approcher un autre sans la permission de son maître. Même si votre chien est bien entraîné, l’autre chien pourrait se sentir en danger. De même, ne forcez pas un autre randonneur à entrer en contact avec votre chien, retenez-le.

 

Si vous avez la moindre crainte, vous pouvez tout à fait garder votre chien en laisse durant toute la randonnée.

 

Comportement à adopter face à un chien en randonnée

 

S’il est important d’éduquer un chien pour une randonnée réussie, il est tout aussi essentiel d’apprendre à se comporter face à un chien inconnu dans la même situation.

 

Evitez de passer à côté d’un chien en courant, de vous arrêter brusquement face à lui, ou de réagir vivement si vous êtes surpris ou apeuré. Face à un comportement humain inattendu, un chien peut se sentir agressé et réagir vivement.

 

Pour ne pas vous retrouver dans ce cas de figure, la solution la plus simple est de simplement continuer à marcher lorsque vous passez à proximité d’un chien. Si vous voyez que vous allez dépasser un chien qui ne vous a pas encore vu, vous pouvez prévenir ses maîtres, pour qu’ils puissent le rappeler.

 

Si vous voyez un chien qui vous semble agressif et que vous ne voyez pas son maître à proximité, le plus prudent est de faire demi-tour et de rebrousser chemin. Vous trouverez un autre chemin ou laisserez le temps à son maître de s’occuper de son chien.

 

4. Prévoir les dangers de la nature pour votre chien

 

Les parasites sont un des principaux dangers pour votre chien et il y sera particulièrement exposé lors d’une randonnée.

 

randonner avec son chienSource : Life with muts

 

Veillez à ce que votre chien ne s’approche pas de chenilles processionnaires, un simple contact peut causer de graves blessures.

 

Attention aux puces et aux tiques, contrôlez le pelage de votre chien en rentrant de randonnée et jusqu’à quelques jours après. Les puces peuvent provoquer des réactions allergies et les tiques provoquer des maladies graves telles que la piroplasmose ou la maladie de Lyme.

 

Attention également aux moustiques qui peuvent transmettre des maladies telles que la dirofilariose canine, autrement appelée « vers du coeur ».

 

5. Trouver en endroit pour une randonnée avec son chien

 

Tous les sentiers de randonnée ne sont pas ouverts aux animaux domestiques. Les parcs nationaux, par exemple, n’autorisent pas les chiens, même tenus en laisse. Certains parcs naturels régionaux les tolèrent, mais uniquement en laisse pour ne pas effrayer la faune sauvage.

 

Sur le reste des sentiers, la loi n’oblige pas à tenir son chien en laisse. Elle interdit cependant la « divagation » c’est à dire qu’un chien se balade sans être à portée de vue ou de voix de son maître. Si un chien cause des dégâts, son maître en sera tenu responsable.

 

A vous maintenant de trouver le parcours adapté à votre chien et vous.

PUBLICITE